La tendance des fleurs séchées m’inspire énormément cette année. Il y a tellement de jolies choses à faire avec que je me suis dit : pourquoi ne pas les faire sécher et presser moi-même ? Pour cela un presse-fleurs aide beaucoup ! Je vous montre comment faire un presse-fleurs facilement, avec simplement du carton.

J’avais déjà fait sécher des fleurs, il y a quelques années pour les glisser dans un cadre en verre. Je me souvenais que petite, je glissais souvent des fleurs dans mes livres et les retrouvais quelques années après, parfaitement conservées.

J’avais donc opté pour cette méthode simple et économique pour faire sécher mes fleurs, il y a 3 ans, en prenant mes livres les plus lourds pour que cela soit plus efficace. Bad Idea ! Mes livres les plus lourds étant de magnifiques livres photos en papier glacé, je vous laisse imaginer le résultat ! J’avais quand même pris soin de mettre les fleurs dans du papier essuie-tout avant de les glisser dans les livres. Mais semble-t-il, cela n’a pas suffit puisque quelques semaines plus tard, je n’ai plus pu ouvrir mes livres dont les pages s’était collées entre elles avec l’humidité des fleurs.

Bref, toute cette histoire pour vous dire qu’un presse-fleurs est très utile si on ne veut pas risquer d’abîmer ses livres. Ceci dit, nous n’avons pas tous sous la main deux planches de bois fines et parfaitement taillées pour réaliser un beau presse-fleurs ! C’est donc là que j’interviens avec ce super tuto pour apprendre à faire un presse-fleurs avec simplement du carton et du papier journal ! Easy peasy !

Matériel pour faire un presse-fleurs

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

  • Du carton
  • Du papier journal
  • 4 longues vis (au moins 6cm)
  • 4 rondelles
  • 4 écrous à oreilles adaptés aux vis
  • Un cutter
  • Une perforatrice
  • Une règle
  • Un papier crayon

Les étapes

  • Commencez par découper vos planches de carton. Vous pouvez choisir la dimension que vous souhaitez. Ici, j’ai choisi un format légèrement plus grand que celui du journal ou d’une feuille A4, soit 25x35cm
  • Découpez au cutter vos planches. Adaptez le nombre en fonction de la taille de vos vis. Pensez qu’il faut laisser de la place pour le papier journal et les fleurs. Et que chaque fleurs doit être coincé entre 4 cartons. Dans mon cas j’en ai découpé 12.
  • Perforez les 4 coins d’une planche
  • A l’aide de cette 1ère planche perforée, marquez l’emplacement des trous sur les planches suivantes et perforez.
  • J’ai ajouté sur les 2 planches extérieures des oeillets de propretés sur les trous. Ils se sont avérés très utiles pour protéger le carton et éviter que les vis ne s’enfoncent dedans. Vous pouvez les remplacer par des rondelles.
  • Préparez des feuillets de 6 feuilles, soit une fois repliés, 12 feuilles. Chaques fleurs doit être pressées entre 6 feuilles de papier et deux cartons de chaques côté. C’est important car les fleurs dégorgent beaucoup d’humidité en séchant.
  • Découpez les coins de vos papiers journal pour laisser apparaître les trous des planches cartonnées.
  • Partez à la cueillette de vos fleurs. Attention de ne pas choisir des espèces rares. Choisissez des fleurs qui poussent en grande quantité pour ne pas risquer d’abîmer la flore.
  • Positionnez vos fleurs entre les feuillets de journal. Vous pouvez vous aider de masking tape
  • Joignez ensuite l’ensemble en glissant les vis dans les trous et en serrant le tout avec les écrous à oreilles

 

 

 Il faut attendre au moins 3 semaines avant de découvrir le résultat des fleurs pressées. En attendant, vous pouvez décorer votre presse-fleurs.

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

J’ai opté pour un dessin de fleurs au stylo encre et posca. Cela faisait longtemps que je voulais me remettre au dessin et j’ai reçu un livre dédié à cela dont je vous parlerais bientôt qui m’a beaucoup aidé.

 

Le résultat

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

3 semaines plus tard, j’ai pu découvrir mes fleurs pressées. Je suis contente du résultat même s’il y a eu quelques ratés pour les marguerites dont les pistils sont tombés et d’autres dont les pétales ont été mal pressées. Je recommencerai avec d’autres fleurs en prenant soin de placer leur pétales ouvertes et bien à plat.

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

J’ai appris que bien réalisé, le séchage et pressage des fleurs, permet de les conserver jusqu’à 300 ans ! Conservées dans un herbier à l’abri de la lumière et de l’humidité bien sûr. ça vaut le coup !

Maintenant que j’ai la technique, je vais pouvoir réaliser un globe terrestre avec mes propres fleurs séchées 😉

Et vous ? Qu’allez-vous réaliser avec ses fleurs pressées ?

 

Pin It on Pinterest

Share This