Dernièrement j’ai fait un grand pas vers un mode de vie plus sain pour moi et la planète :  j’ai abandonné le shampoing ! Je me lave désormais les cheveux au Rhassoul (ou Ghassoul), une argile en poudre venue du Maroc. Le résultat sur mes cheveux a été si efficace que je ne peux attendre de vous en partager les bienfaits.

LE RHASSOUL, TERRE MIRACULEUSE VENUE DU MAROC

Non, je n’en fais pas trop en employant le mot miraculeux ! C’est vraiment le sentiment que j’ai eu la première fois que j’ai utilisé cette argile pour mes cheveux (et aussi pour ma peau). 

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

J’ai essayé le rhassoul sans m’être vraiment documentée sur le sujet, par curiosité mais surtout en désespoir de cause suite à de nombreux essais infructueux de shampoings. Après le shampoing de qualité ultra cher, le shampoing liquide bio, le shampoing liquide fait-maison et le shampoing solide, il ne me restait plus que cette solution pour laver mes cheveux sans détruire la planète et mon cuir chevelu avec.

J’ai donc testé à l’aveugle la recette du Rhassoul sur mes cheveux fins à tendance gras aux racines et secs aux pointes. Je l’ai également testé en masque sur ma peau mixte, hypersensible à tendance acnéïque ( Mmm, je sens que je vous fait rêver ! ). Je vous précise tout cela car à mon avis l’effet miraculeux tient au fait que j’ai tous les symptômes pour apprécier fortement les effets du Rhassoul et si vous avez la même typologie de cheveux et de peau que moi, vous en ressentirez aussi immédiatement les bienfaits. 

LES BIENFAITS DU RHASSOUL

En me documentant pour étofer mes connaissances, je suis tombée sur cet article qui résume parfaitement tous les bienfaits et les usages possibles du rhassoul. Je vous laisse y faire un tour car la liste est longue et instructive.

Parmi ceux que j’ai pu expérimenter dès le premier usage sur mes cheveux et ma peau, il y a l’effet nettoyant (évidemment) mais aussi adoucissant, dégraissant, purifiant et décongestionnant (oui oui). Et pour les cheveux, le rhassoul démèle et apporte un effet volumateur.  

Et j’ajouterai également en bienfait : l’espacement entre les shampoings. Après seulement deux semaines d’utilisation, je peux déjà espacer les shampoings en passant de deux jours à 3 jours et à mon avis je vais bientôt pouvoir pousser jusqu’à 4 jours. 

LA RECETTE POUR SE LAVER LES CHEVEUX AU RHASSOUL

Il existe beaucoup de mélange possible à réaliser avec du Rhassoul, en ajoutant des huiles essentielles, de l’hydrolat ou des huiles végétales. 

Dans mon cas, j’ai voulu faire au plus simple : du Rhassoul et de l’eau tiède/chaude !

Cela permet de ne pas perdre trop de temps à la préparation qui est finalement le point le plus bloquant pour passer à ce nouveau mode de lavage. Il faut revoir un peu son organisation pour l’intégrer à sa routine d’hygiène mais cela se fait très bien.

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

Je fais mon mélange directement dans un pot en verre hermétique. J’y met un peu de poudre, une quantité suffisante pour recouvrir l’ensemble de mon cuir chevelu (voir plus pour avoir du rab pour les shampoings suivants), et j’y ajoute doucement de l’eau chaude en remuant pour obtenir une pate ni trop épaisse, ni trop liquide. Je fais cela avec une cuillère en bois car le metal peut altérer les propriétés du Rhassoul.

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

Ensuite j’applique la pâte sur les racines, raie par raie (au doigt cela se fait très facilement), je laisse poser de 5 à 20min (dépends du taux de sebum constaté ou pour un effet « masque » plus efficace), puis je rince abondamment.

J’ai trouvé mon rhassoul en magasin Bio de la marque Anaé. Il y a surement d’autres possibilités, n’hésitez pas à les partager en commentaire de cet article.

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

MES PREMIERES IMPRESSIONS

Pour être honnête, j’étais quand même assez sceptique à l’idée de me laver les cheveux avec de la terre. Et ma 1ère impression à l’application ne m’a pas vraiment rassurée. 

En posant pour la premiere fois la pate boueuse sur mes racines, j’ai plus eu la sensation de me préparer à une soirée « femme de Néendertale » plutôt que de révolutionner le lavage de mes cheveux. La terre sèche très vite et donne une sensation de rèche qui est très loin du moment soyeux de plaisir intense vendu par les agences de com’ pour shampoing.

Mais passé ce moment de doute, surtout lié à mon septicisme, j’ai fini par ressentir une sensation de raffraîchissement et d’apaisement. Après 5 minutes de pose, j’ai rincé et là c’est une sensation de douceur dans mes cheveux que j’ai ressenti. Et tout en rincant mes cheveux se démélaient. En sortant de la douche, je n’aurais même pas eu besoin de les coiffer (d’ailleurs je ne le fais presque plus pour leur laisser leur ondulé naturel)

Résultat : au séchage mes cheveux étaient propres, doux, soyeux et volumineux.

J’ai bien conscience que ces résultats peuvent être très liés à la nature de mes cheveux et que ce rituel ne sera peut-être pas adapté à tous mais sachez que j’ai rarement eu de révélations aussi fortes concernant un produit d’hygiène ou de beauté. 

Je vous ferais un retour d’ici quelques mois ou années pour confirmer ou infirmer ces 1eres impressions et voir l’effet que cela peut avoir à plus long termes sur les cheveux. En attendant, je profite de tous ces bienfaits et je vous invite fortement à tenter l’expérience ! 

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

N’hésitez pas à me partager vos retours pour celleux qui ont déjà essayé ou adopté le rhassoul en shampoing et vos hésitations pour celleux qui se demandent encore s’ils vont se laisser tenter.

Pin It on Pinterest

Share This