Pour des règles saines et zéro déchet, des solutions durables, confortables et de plus en plus accessibles se développent. La culotte menstruelle fait partie de ces alternatives aux protections intimes jetables. J’ai testé la culotte de règle de la marque So Cup pour vous en parler.

Une femme utilise au cours de sa vie de 10 000 à 15 000 protections hygiéniques jetables. Cela me paraît déjà énorme à l’échelle d’une femme mais l’imaginer à l’échelle de la planète me fait perdre la tête.

Et pourtant ça n’est pas la raison principale qui m’a decidée à me débarrasser des tampons et serviettes hygiéniques.

La première raison, c’est mon petit confort personnel. On a parfois besoin pour passer le cap d’un changement aussi important, intime et personnel d’appréhender le problème au travers de son propre prisme. Dans mon cas, j’avais connu une longue période sans règles et avec elle le plaisir de me sentir légère et fraiche sans interruption. Quand j’ai été à nouveau réglée, l’obligation de devoir réutiliser des serviettes et tampons hygiéniques a été difficile à vivre. Odeur, moiteur, sécheresse intime, coût des produits, j’avais perdu l’habitude et je n’en voulais plus du tout !

En parallèle, le mutisme autour de leur impact sur la santé et l’environnement commençait à se lever et cela a fini par valider définitivement mon dégout pour ces produits.

J’ai donc rapidement pris la décision de passer à la cup, non sans quelques craintes vis à vis d’un usage au quotidien. Mais une fois le temps de se réorganiser et de se débarrasser de mes réflexes, l’usage de la cup a fini par être une petite révolution dans ma vie de femme.

Non seulement j’ai retrouvé fraicheur et légèreté mais j’ai appris à vivre sereinement avec mes règles, à comprendre mon flux et à prendre conscience sérieusement de cette période importante dans le cycle féminin, que je vivais jusqu’alors comme un fardeau.

Néanmoins après quelques années d’utilisation, j’avais toujours en tête que la cup n’empêchait pas le syndrome du choc toxique et que ça n’était pas non plus la solution la plus naturelle au monde.

Aujourd’hui, l’explosion du marché de la culotte menstruelle me donne envie d’essayer cette nouvelle alternative.

Pour être complètement transparente avec vous, la culotte menstruelle So cup que j’ai testée m’a été offerte par le site de vente en ligne My Wonderful kid, spécialisé dans la vente de produits alternatifs Zéro déchet ou éco-responsables. Je ne suis pas rémunérée pour cet article, juste par les liens qui vous dirigent vers leur site (si tant est que vous soyez nombreuses à être convaincues par un achat). Mon avis sur le sujet reste authentique et impartial.

J’ai donc testé la culotte menstruelle So cup

J’ai reçu la culotte dans une jolie boite en carton solide avec une petite fiche explicative. Vous me connaissez, la boite ne sera pas jetée. J’aurais plaisir à lui trouver un autre usage à la vue de sa qualité et de mon besoin insatiable de petit rangement.

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

Cette jolie boite a le mérite de casser l’image du Zéro déchet et de la culotte de règle moche en l’associant à l’image d’une lingerie que l’on s’offre pour le plaisir et que l’on peut également offrir fièrement à ses copines ou aux femmes de la famille.

La culotte So cup

La marque So cup est française, portée par une femme impliquée et engagée. C’est elle qui intervient dans le compte instagram de la marque et elle est pleine de bon conseil, sur les usages, la fabrication, les modèles…

La fabrication est aussi française, en coton bio certifié GOTS et fibre naturelle certifiée OEKO-TEX. Je vous laisse faire un tour sur leur site qui expliquera bien mieux que moi tous les secrets de composition. Il existe plusieurs modèles et plusieurs usages en fonction des flux.

La mienne est la culotte de jour, noir avec un liséré de dentelle et elle coute 33€.

Je l’ai prise en taille 38 mais je suis entre deux tailles. A mon avis j’aurais du prendre une taille 36 car le tissu s’assoupli à l’usage.

Avant la première utilisation, je l’ai lavée et laissée tremper quelques heures pour activer son pouvoir d’absorption.

Les premières impressions à vue d’œil

J’avais peur d’une culotte super épaisse, plastifiée et coupée comme une culotte de « grand-mère », mais en réalité elle ressemble à une culotte très classique avec un petit liséré de dentelle pour la touche sexy. L’esthétique a son importance !

Au touché, elle est douce et 100% coton devant/derrière, intérieur/extérieur, ce qui la rend très agréable.

Les premières impressions à l’usage

A l’usage la plus grande crainte que l’on a, à mon avis, toutes, ce sont les débordements, puis le confort et les odeurs.

Pour être fixée une bonne fois pour toute sur ces craintes, j’ai utilisé la culotte en mode crash test dans les pires conditions qui soient. A savoir : un 1er jour de règle (le plus fort chez moi) et en cours d’équitation ! A priori je ne lui laissais aucune chance !

Bilan : Confort absolu ! Même si on sent forcement la culotte plus épaisse qu’une culotte classique mais la sensation est bien plus agréable que celle d’avoir une serviette hygiénique entre les jambes.

La culotte est en coton doux donc la sensation sur la peau est très agréable. Néanmoins le tissu en fin de journée fini par se détendre un peu. Je préconise de prendre la taille en dessous si vous êtes entre deux tailles. C’est plus agréable et rassurant de se sentir « fittée ».

Aucun débordement à la fin de la journée ! Je me suis même demandée si mon flux avait été aussi fort que d’habitude. On ne voit rien et on se sent aucune humidité particulière. Moi qui avais l’habitude de voir où j’en étais avec la cup ! Avec la culotte on a pas cette information mais c’est aussi ce qu’on l’on recherche : ne rien sentir !

Au niveau des odeurs, on va pas se mentir il y en a plus qu’avec une cup mais beaucoup moins qu’avec une serviette jetable. Après cela reste assez subjectif. Je suis plutôt sensible à la moindre odeur. Je n’ai été gênée qu’en fin de journée au moment d’aller aux toilettes ! Vous savez tout 😉 !

Dernier détail et pas des moindres : le lavage !

J’avais peur que le sang ne parte pas, que la culotte soit hors d’usage assez rapidement, qu’il reste des odeurs, que ça moisisse dans mon bac à linge…

Pour éviter tout cela j’ai suivi les instructions de lavage, à savoir un premier lavage à l’eau froide uniquement. C’est à ce moment là que je me suis aperçue de la quantité de sang absorbé. Il ne faut évidemment pas avoir peur de mettre les mains dedans mais contrairement à tout ce qu’on peut nous mettre dans la tête, le sang des règles, c’est propre !!

Une fois ce premier rinçage effectué, je l’ai lavée à la main au savon neutre pour pouvoir la faire sécher rapidement et la réutiliser dès le lendemain mais en mode nuit ! Même constat qu’en journée, pas de débordement et aucune gêne pour dormir. A noter qu’il existe une culotte version nuit, un peu plus large à l’arrière. A voir selon votre flux nocturne.

A la fin du cycle, je recommence le rinçage à l’eau froide et je la mets tout de suite en machine avec le reste de mon linge à 40°. Elle en ressort impeccable !

Conclusion : Convaincue par la culotte menstruelle !

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
  • Twitter

J’ai été agréablement surprise par ce 1er test et convaincue que la culotte menstruelle est une bonne alternative aux protections intimes jetables.

Chez moi, elle ne viendra pas complètement remplacer la cup dont je préfère l’usage notamment parce qu’elle me permet de vérifier l’état de mon flux et que je peux la mettre quand je pars surfer.

Néanmoins je continuerai d’utiliser la culotte en début de cycle, quand on ne sait pas trop quand il démarre et en fin de cycle quand il n’y a presque plus rien (ce moment où la cup est le plus désagréable à utiliser).

Je l’utiliserais également les jours où je suis tranquille chez moi pour commencer à travailler sur l’apprentissage du flux intuitif. Cette méthode naturelle consiste en la maîtrise de son flux en retenant le sang pour ne le libérer qu’au moment des toilettes. A mon avis, il va me falloir un peu d’entraînement pour y arriver et la culotte menstruelle sera mon allier.

Le kit « menstruations » idéal

Si vous êtes comme moi, je vous conseille une cup et deux culottes menstruelles.

Mais si vous souhaitez ne passer que par la culotte menstruelle, il en faudra certainement plus pour vous éviter la corvée d’un lavage machine trop fréquent et d’un séchage approximatif ( le temps de séchage varie beaucoup selon la saison et le taux d’humidité que vous avez chez vous. Il n’est pas recommandé de faire sécher ses culottes en machine, bien sur).

Cela fait un premier budget conséquent mais si vous le comparez aux dépenses consacrées aux protections intimes jetables sur un an, il n’y a pas photo !

Vous trouverez plusieurs modèles et marques sur le site de My Wonderfull Kid.

Pour compléter, cet article sur le sujet, le Huffington post a réalisé un très bon comparatif des principales culottes de règles du marché. L’article date un peu et la marque So cup n’y est pas mais à mon avis elle serait en bonne place dans la catégorie meilleur rapport qualité/prix. Pour une marque 100% française, c’est une réussite.

N’hésitez pas à compléter vous-même cet article en commentaire avec vos propres essais, de culottes, de cup, de marques ou vos hésitations si vous ne vous êtes pas encore lancée.

Pin It on Pinterest

Share This